Suivi en Sophrologie et en PNL

Dans la gamme étendue des médecines douces, nous mettrons l’accent ici, sur deux incontournables dans l’aide : la sophrologie et la PNL (Programmation Neuro-Linguistique). Mais il faut se garder de toute intervention ponctuelle d’aide « miracle ». En effet, ces deux thérapeutiques ne sont qu’efficaces que dans un traitement qui prend en compte la durée de la prise en charge dans un suivi régulier.

Et respecter le temps dans l’aide en sophrologie et en PNL

On fait un point explicatif sur le suivi en sophrologie et en PNL

La Sophrologie, retour sur ses fondements

Rappelons que la Sophrologie a été créée en 1960 par le Docteur Alfonso Caycedo, neuropsychiatre. Inspirée des techniques du yoga, de la méditation, de l’hypnose, cette technique propose des exercices mentaux, respiratoires, corporels et de la visualisation.

Son but est thérapeutique, prophylactique (prévention des maladies) et pédagogique.

C’est une méthode psychocorporelle qui vise à retrouver son bien-être et développer son potentiel. Ainsi, elle permet de détendre le corps et d’évacuer les tensions musculaires et mentales. Elle aide à sortir de la négativité, à mieux gérer le stress, les douleurs et les émotions.

Enfin, la sophrologie est une pratique complémentaire aux médecines classiques dites allopathiques.

Ainsi, les pratiquants ne cessent de faire le constat des bienfaits de cette discipline holistique, à savoir une prise en compte de la totalité de la personne, somatique, émotionnelle et psychique.

La sophrologie, validée par la science

Ainsi, les études des neurosciences, notamment menées aux États-Unis, tendent à démontrer que la pensée positive est efficace pour l’équilibre physique et mental de la personne.

Au final, ces recherches nous permettent, d’affirmer que le Docteur Alfonso Caycedo avait raison lorsqu’il annonçait son « principe d’action positive », et incitait tout un chacun à développer ses capacités d’auto guérison.

Suivi en sophrologie

Comme dans d’autres thérapeutiques douces et naturelles, la question se pose du combien de temps faut-il pour atteindre ses objectifs et être efficace.

À cette question, il ne peut y avoir de réponse type. Car, ce temps dépend de la difficulté des objectifs, de votre vécu et de votre capacité à être réceptif à la méthode.

On le sait, la sophrologie demande à la personne d’être capable de passer des niveaux. Le premier étant de découvrir ou redécouvrir des sensations au travers d’un certain nombre d’exercices. Ce niveau requiert de passer outre ses blocages pour atteindre son objectif. On comprendra facilement que le facteur individuel est déterminant. Et ainsi de suite, il faudra franchir les autres niveaux.

À titre indicatif, il faut compter une dizaine de séances, voire plus comme nous l’avons précédemment indiqué. De plus, il est indiqué de se remettre régulièrement à la sophrologie pour entretenir ses acquis.

Par ailleurs, il faut signaler que dans de rares cas, certaines personnes ne sont pas sensibles à cette thérapeutique. Ceci se révèle à l’issue de quelques séances.

 Pour vous aider en sophrologie se rendre sur Médecine douce Be Happy

La Programmation Neuro-Linguistique, retour sur ses fondements

La PNL (Programmation Neuro-Linguistique) est devenue en quelques années la technique de psychologie appliquée la plus prisée. En une phrase, son objectif est de vous aider à modifier vos propres schémas de pensée pour mieux vivre avec les autres et bien communiquer.

La PNL a été mise au point en 1972 par John Grinder, professeur de linguistique, et Richard Bandler, mathématicien et psychothérapeute. Ces derniers avaient décidé de reprendre et d’aller plus loin que les bons résultats obtenus par certains professionnels de la psychothérapie et de la communication.

Ainsi, les deux chercheurs ont mis au point un ensemble de techniques de communication et de transformation de soi qui se focalisent sur nos réactions plutôt qu’aux origines de nos comportements

La PNL s’intéresse au comment et non au pourquoi des réactions et comportements de la personne.

Aussi, elle se distingue fondamentalement de la technique psychanalytique qui va rechercher, notamment, dans l’histoire les origines des difficultés de la personne.

Aussi, les fondateurs de la PNL vont créer une « boîte à outils » à partir du langage et l’utilisation des cinq sens et du corps. L’objectif de la méthode étant de programmer et reproduire ses propres modèles de réussite.

 Suivi en PNL

On dit que la PNL est une thérapie brève. Certes si on la compare aux cures psychanalytiques qui durent de nombreuses années. Cependant, la thérapie PNL, si elle demande parfois seulement quelques séances, peut durer 1 ou 2 années.

En effet, le thérapeute a besoin de temps pour mener à bien l’objectif final. Il doit passer par des objectifs intermédiaires qui amèneront progressivement la personne vers le but recherché.

En même temps, la personne doit renouer avec sa créativité et sa capacité à s’adapter à une situation. Ceci dans un processus de modélisation.

Car, mieux connaître les moments où l’on se sent efficace et compétent permet alors de se construire sa fameuse «boîte à outils».

Ainsi, cette dernière va servir à faire face à une situation difficile.

On l’aura compris, en fonction des situations personnelles et des problèmes à l’origine de la consultation, il faudra un temps plus ou moins long pour atteindre les objectifs. C’est pourquoi l’efficacité de la prise en charge de la PNL s’inscrit dans la durée.

Pour vous aider en PNL se rendre sur Médecine douce Be Happy

En guise de conclusion

Sophrologie et Programmation Neuro-Linguistique ne sont pas des accompagnements d’aide à la personne qui obtiennent des résultats miraculeux en une séance. En effet, ils ont affaire à la complexité du fonctionnement psychologique humain.

Il faut un temps incompressible pour changer. Aussi, il faut respecter le temps d’un suivi en sophrologie et en PNL pour bénéficier des bienfaits de ces thérapeutiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*